Comment recruter une équipe de champions pour développer son business ?

Partager :
Bienvenue !
Si tu es nouveau ici, tu voudras sans doute recevoir ma conférence vidéo 100% OFFERTE « 5 étapes pour lancer ton business rentable »

Comment recruter une équipe de champions pour développer ton business sur Internet, c’est le sujet d’aujourd’hui !

 

David Packard disait : “la plupart des entreprises ne meurent pas de faim, elles meurent d’indigestion.” Eh oui, et c’est peut-être ton cas aujourd’hui, ça sera peut-être ton cas demain. Qu’est-ce qui amène à recruter et à déléguer ?

C’est qu’à un moment donné, tu as tellement de choses à faire, même dans un business en ligne où tu peux automatiser environ 80 % de ton business, que tu dois faire rentrer de l’humain dans la machine pour passer à un tout autre niveau. Et ce qui fait qu’il y a des entreprises qui explosent en plein vol, c’est qu’elles n’arrivent pas à digérer le flux de travail, de projets, de choses à faire. Elles n’ont plus un tube digestif à la bonne taille pour pouvoir gérer tout ce flux. Et donc c’est à ce moment-là qu’il faut une équipe de choc pour t’aider ! Et ça t’arrivera si tu crois en ton projet de business en ligne, si tu croîs (du verbe croître).

Pour aller chercher de la croissance, à un moment donné, tu vas avoir besoin d’un être humain. Derrière cette caméra, il y a Antoine. Pour préparer ces scripts vidéo bien sûr, il y a Gaël, Hugues et moi-même. Mais pour publier, il y a une autre personne, et pour répondre aux commentaires aussi, etc… Donc on est une team, c’est impossible d’avoir ce débit de production aujourd’hui de vidéos, de contenus, d’accompagnement, de coaching, parce qu’il y a aussi la grande partie de notre activité qui est nos programmes d’accompagnement, c’est impossible tout seul. On est, entre les salariés et les indépendants, une team d’au moins 25 personnes, si on veut aller chercher bien sûr 7 chiffres et plus en termes de chiffre d’affaires.

Pourquoi recruter ?

Donc pourquoi recruter, c’est la question tu te poses. Peut-être que tu es au début de ton projet, ou tu commences tout juste un petit peu à avoir un gros volume de travail. Eh bien quand tu passes 50% ou 80% de ton temps à gérer ton business plutôt qu’à le développer, c’est là qu’il faut recruter une personne et faire entrer du monde pour t’aider dans ta mission. Ce qui fait la différence entre un solopreneur artisan qui fait tout, qui est au moulin, au four, à la caisse etc, et un chef d’entreprise qui a une vraie boîte et plus simplement un projet sur Internet, c’est l’équipe. Et l’avantage lorsqu’on travaille sur Internet, c’est qu’on peut choisir entre salariés et prestataires.

Nous on a très peu de salariés par rapport à l’entièreté notre équipe ; en grande partie, ce sont des prestataires, même pour mon bras droit Gaël, même pour des cadres à l’intérieur, ce qu’on pourrait appeler notamment des cadres en termes de fonctions internes dans ma boîte, on est sur des partenariats de prestataires plus qu’avec du salariat tout simplement. Parce qu’aujourd’hui, il faut une agilité indispensable dans les métiers du web, et c’est pour ça que on travaille plutôt avec des prestataires. Mais là aussi c’est à toi de faire ce choix. Si tu veux travailler plus en mode salarié, tu peux recruter des salariés. Si tu veux être 100% presta, c’est largement possible. Nous, comme nos missions évoluent rapidement et qu’on est amenés à changer très vite dans nos modèles de rémunération, nos business model, dans plein de choses, eh bien il nous faut des personnes qui sont agiles, et pour pouvoir signer avec un presta, mettre fin à un contrat avec un presta, recruter quelqu’un d’autre etc, ce qui est beaucoup moins facile et beaucoup moins optimal lorsqu’on a des salariés, notamment avec le code du travail français qui n’autorise pas vraiment une certaine agilité à ce niveau-là. C’est pour ça qu’on est vraiment sur un bon gros 90/10, si ce n’est plus.

Le bon mindset pour recruter

Alors j’attire ton attention sur un truc important, c’est qu’on ne recrute pas un CV, on ne recrute pas quelqu’un qui a fait une école ou qui a telle expérience ou qui a fait tel ou tel truc. En tout cas nous, notre approche, c’est qu’on recrute d’abord une personne, on recrute un état d’esprit, on recrute des valeurs, on recrute des gens surtout pour le potentiel qu’ils représentent. Et lorsque j’ai commencé à travailler avec Gaël Marin qui est mon bras droit, que tu dois peut-être connaître maintenant si tu suis un peu ma série de vidéos, ça fait plus de 3 ans qu’on travaille ensemble. Au départ, lorsque j’ai fait l’annonce que je recrutais un bras droit, puisque j’avais un assistant marketing qui partait faire autre chose, j’ai recruté Gaël parce que sa candidature était tellement argumentée, motivée, alors que sur les faits il ne maîtrisait pas encore tout ce que je souhaitais à l’origine, eh bien je l’ai quand même recruté parce que j’ai senti que c’était la personne, l’individu qui me donnait envie de travailler avec lui.

Je t’encourage aussi à privilégier ça, parce que ça résume parfaitement le concept du bus dans le livre Good to great de Jim Collins, De la performance à l’excellence, un très bon livre qui dit qu’il faut faire sortir du bus les personnes qui ne sont pas prêtes à faire un voyage avec vous, et faire entrer dans le bus des personnes qui kiffent de faire ce voyage avec vous, peu importe la destination.

Par exemple aujourd’hui, la mission de ton entreprise peut être un objectif A. Et puis sur le chemin tu dis non finalement, ce n’est pas l’objectif A qu’on veut atteindre, c’est l’objectif B, ou C ou D. Et quand tu recrutes quelqu’un sur un CV parce qu’il te faut la meilleure personne pour faire du A ou la meilleure personne pour faire du B, quand tu changes d’objectif, quand tu changes de business model, la personne que tu as recrutée à ce moment-là te dis Non, moi tu m’a recruté pour faire du A ou tu m’as recruté pour faire du B, je vais pas changer de fonction, je vais pas m’adapter. Alors que quand tu recrutes une personne, quand tu rencontres un état d’esprit, une personnalité et un potentiel, la personne veut juste travailler avec toi, elle veut juste partir en voyage avec toi, peu importe la destination. Et c’est exactement ça qui fait la différence dans une dream team, c’est qu’on a des personnes avec des talents et des potentiels qui travaillent ensemble, qui se stimulent ensemble peu importe où on va, parce que c’est le voyage le plus important.

Concrètement, comment recruter ?

Maintenant, on va sortir un peu de l’approche mindset de recrutement, pour des conseils pratico-pratiques. Ce que je te conseille, c’est de toujours essayer le plus possible de recruter dans ton audience. Si tu as une mailing list, des abonnés email, abonnés Instagram, abonnés YouTube etc, l’idéal est de contacter en premier ton d’audience chaude. Il y a des gens qui se suivent, qui sont potentiellement intéressées pour travailler avec toi. C’est comme ça que j’ai recruté Gaël, c’est comme ça que j’ai recruté d’autres postes dans mon entreprise et aussi que j’ai recruté Antoine, qui m’a été conseillé par quelqu’un qui me suivait directement, et que j’ai recruté aussi par la suite ! Donc toujours commencer par ton trafic chaud. Je n’ai jamais recruté autrement que par ça en fait. Toujours par l’audience chaude et les gens qui me suivent de près ou de loin, qui croient en mon message, qui ont envie de faire ce voyage avec moi, avec un process qui est vraiment tout simple. On a une page, c’est comme une page de vente en fait, recruter c’est comme vendre un produit, un service. Page de vente avec la description du poste, une vidéo.

Moi j’aime bien faire une vidéo comme ça, ça montre un petit peu dans quel état d’esprit on est, avec un sondage où il y a pas mal de questions pour évaluer un peu l’état d’esprit, les compétences de la personne. Et après on va filtrer les 3 ou 5 meilleurs, on va faire un entretien téléphonique avec eux sur Zoom ou WhatsApp peu importe, et on choisit le champion parmi tout ça. Ce qui est hyper intéressant avec les A Players, c’est-à-dire les gens qui font vraiment partie du top de leur ligue, du top dans ce qu’ils sont, c’est qu’ils attirent d’autres personnes exactement dans ce même état d’esprit. C’est-à-dire qu’on a recruté Antoine qui nous a mis en contact avec Vedank qui est aujourd’hui notre trafic manager, parce que tous les deux sont dans le même état d’esprit, se complètent et sont des A Players. Donc on a pu avoir non seulement un caméraman de qualité, mais aussi un Traffic manager de qualité. Et c’est la même chose avec Gaël, mon bras droit depuis 3 ans, qui nous a permis de faire entrer Hughes qui est coach et aussi directeur de l’innovation et de l’accompagnement dans nos programmes. Donc c’est ça qui est magique ; c’est que lorsque tu fais entrer des talents, ça attire aussi d’autres talents, et c’est extrêmement puissant en termes de développement.

Tu sais, moi je propose l’entrepreneuriat sur le web comme une libération, comme outil de libération pour accéder à la liberté, donc je suis complètement anti-management pyramidal où tu as le patron qui donne des ordres et “ferme-la et fais ça”, c’est pas du tout ça. Je ne fais pas ce métier pour ensuite travailler avec des gens et avoir un management pyramidal avec eux avec des règles très strictes, avec la toute suprême autorité du manager ou du patron. Je déteste ça, ce n’est pas pour reproduire la même chose, le même scénario dans ma propre organisation.

Du coup, ma mission première qui était de libérer les salariés qui en avaient marre de leur job pour lancer un business et devenir libres, s’est transformée en aide aussi pour les entrepreneurs qui sont déjà lancés, mais qui sont débordés parce que trop d’activités, parce que ils ne savent pas recruter, déléguer etc, c’est ce qu’on a écrit dans le livre Prisonniers du succès. Donc on a donné de la liberté aux entrepreneurs qui avaient créé une prison dorée, et ensuite le troisième point du triptyque c’est de libérer aussi les salariés dans leur job de salariés ou de consultants. Et ce qu’on souhaite dans notre organisation, dans ma boîte, c’est d’aider tous ceux qui travaillent avec moi à développer au maximum leur autonomie. Donc autonomie des salariés, autonomie des partenaires, prestataires, etc. Et ça c’est l’approche du management beaucoup plus agile, de l’excellence même managériale, avec des approches comme l’holacracy. On s’est formés en holacracy qui est une approche du management qui est assez révolutionnaire. Également on a fait en sorte que les piliers de notre équipe soient coachés en termes de talent, donc on a identifié le talent de chacun des membres de notre équipe pour savoir quel était leur talent, mais aussi leur talon d’Achille c’est-à-dire que le talent dans certaines situations devient un talon d’Achille, et tout ça pour qu’on se complète les uns les autres et donner un maximum de performances et d’autonomie et de respect de chacun.

Et j’ouvre la porte à tout ça, tu auras plus d’infos sur Prisonnier du succès quand il sortira. Ce livre n’est pas une arlésienne, il existe vraiment. Un jour il sera publié, et je ferai une vidéo pour l’annoncer fièrement, même après un an de retard. Dis-moi ce que tu en penses, si ça t’a ouvert un petit peu l’esprit à ce sujet du recrutement.

Pour aller plus loin, tu as ma formation des 5 étapes pour lancer un business en ligne rentable, et tu peux aussi prendre un rendez-vous téléphonique avec mon équipe pour savoir comment on peut t’accompagner à lancer ton business sur Internet et atteindre 100 000 euros de chiffre d’affaires en 6 mois. Tout ça est offert ! Et je te remercie sincèrement de suivre cette série Summer Business. Je me lance dans une diatribe de remerciements merci merci merci ; vous avez été nombreux à commenter, envoyer des messages à droite et à gauche par email, sur les réseaux sociaux, parce que vous avez kiffé cette série. Il y a encore quelques vidéos qui vont arriver, mais ça fait plaisir, je tenais à le dire. Donc merci infiniment à toi, laisse-moi un commentaire et à très bientôt. Ciao !


🎁 Lance ton business rentable en partant de zéro : https://alexandreroth.com/masterclass
☎️ Profite d'un entretien téléphonique OFFERT avec mon équipe : https://alexandreroth.com/entretien

Une question, un avis ? Échangeons !

Notre site utilise des cookies. Avec votre consentement, nous les utiliserons pour mesurer et analyser son utilisation (cookies analytiques), pour l'adapter à vos intérêts (cookies de personnalisation) et pour vous présenter des publicités et des informations pertinentes (cookies de ciblage).

Conférence vidéo OFFERTE: Comment doubler ton business en 3 mois ?